Alumni: le réseau des anciens

Afin d’en apprendre davantage sur les différentes formations et les débouchés possibles à la sortie de la Prépa, le Cercle reprend contact avec des anciens élèves de D1 et de D2. Nous vous présentons ici le parcours des promotions précédentes, leurs appréciations ainsi que leurs précieux conseils. Si vous êtes intéressés par une formation en particulier, contactez-nous et nous pourrons vous fournir les coordonnées des anciens concernés. Ces données seront mises à jour régulièrement, au fil des nouveaux témoignages. Nous vous tiendrons bien sur au courant des ajouts.

Pour les anciens élèves qui passeraient par là et qui n’auraient pas encore répondu au questionnaire, vous pouvez le trouver ICI.

(Lorsqu’un tableau contient plus de 10 témoignages, vous pouvez choisir d’en afficher davantage grâce à l’option en haut à gauche de chaque tableau, ou de passer à la ‘page’ suivante avec les flèches en bas à droite. N’oubliez pas de vérifier afin de ne rien rater!)


→ 2001-2002

NOM PrénomThèmeParcours Etudes/TravailPlu/DépluConseilsObjectif professionnel à terme
ROUSSEL Emilie D2ManagementÉcole de commerce spécialisée dans les télécommunications : télécom école de management (evry,91)
Stage de fin d'étude en tant qu'ingénieur d'affaires pour le compte d'une SSII puis embauche en d'ci dans cette même entreprise.
Parcours commercial depuis 10 ans maintenant (net2s, british télécom, orange business services)

Management commercial

 


→ 2002-2003

NOM PrénomThèmeParcours Etudes/TravailPlu/DépluConseilsObjectif professionnel à terme
DENIEL Enora D2ConsultingIAE Grenoble. Master en système d'information et organisation.
Je suis consultante en système d'information chez Iliade consulting.
Le passage à L'IAE était top (bonne équipe pédagogique, possibilité d'apprentissage, possibilité de partir à l'étranger (Chine, Brésil...), une ville dynamique et sympa pour la montagne)

D'un point de vue professionnel, le métier de consultant à le mérite d'être varié (nouveaux clients, nouveaux projets...).
Pour le métier de consultant il faut être flexible, s'adapter et aimer bouger. Une bonne écoute est primordiale.
Je fais du consulting fonctionnel donc il n'est pas nécessaire d'avoir un bagage technique très important (programmation...)
Mon objectif est de continuer à travailler au sein de mon entreprise actuelle et d'essayer e développer plus les fonctions support de l'activité de consulting (formation, veille,...)
DA ROCHA Frédéric D2GestionJ'ai intégré l'IAE de Lille.Pour les étudiants qui voudraient faire de même. Je peux leur dire que la formation est intéressante mais peu décevoir. Notamment au premier semestre mais au second on comprend davantage ce qu'on fait et ce qui nous attend par la suite.Il faut aussi essayer d'avoir la meilleure moyenne possible en 2ème année de fac/prépa car il y a beaucoup de demandes.il faut bien évidemment être intéressé par la gestion et le monde de l'entreprise.

 


→ 2003-2004

NOM PrénomThèmeParcours Etudes/TravailPlu/DépluConseilsObjectif professionnel à terme
SAVINAUD Nicolas D2Economie / DéveloppementJe suis rentré en L3 dans le magistère d'économie du développement à Clermont-Ferrand.Cette formation m'a énormément plu, étant donné que l'économie du développement est un domaine qui m'a toujours attiré.Les mathématiques et la formalisation tiennent une place centrale dans cette formation. Il faut donc posséder des bases solides dans ces deux domaines.Je suis actuellement à la recherche d'un emploi dans ce domaine.

 


→ 2004-2005

NOM PrénomThèmeParcours Etudes/TravailPlu/DépluConseilsObjectif professionnel à terme
MENDY Bernard D2FinanceJ'ai intégré le Magistère Banque Finance à Assas à la rentrée 2008.Cela m'a beaucoup plu. La formation est toutefois assez exigeante.Il faut être très au fait de l'actualité économique, et ne pas hésiter à approfondir personnellement sa culture économique et financière.J'ai intégré une agence de conseil en stratégie en juin 2014. C'est dans ce domaine que j'envisage la suite de mon parcours professionnel.

 


→ 2005-2006

NOM PrénomThèmeParcours Etudes/TravailPlu/DépluConseilsObjectif professionnel à terme
MALLIET Paul D2Economie / EnvironnementMaster TSE économie de l'environnement, désormais économiste à l''OFCE et en préparation d'une thèse à université Paris SorbonneTrès bon souvenir de la prépa atypique a visage humain, rétrospectivement je retiens les bons côtés même si parfois je me dis que certains cours a l'université n'étaient pas nécessairement des plus grandioses (ça a dû évoluer entre temps)Il est important de connaître la théorie standard et les outils économiques. il est encore plus important de les remettre en question à la lumière des faits. Garder une vision agnostique de la "science" eco. Think tank a vocation internationale et ou pilotage de transition énergétique dans la haute administration/ consultant
COGET Marion D1Droit PublicMagistère de droit des activités économiques de Paris 1
Master II professionnel de droit public des affaires de Paris 1 (avec en parallèle sur une partie du Master II, un CDD de chargée d'études à la CCI de PARIS)
CAPA EFB de Paris
Avocat depuis 2010 en contrats publics dans le même cabinet
Bonne prépa permettant de faire le lien entre le lycée et la fac.
Si les chargés de TD n'ont pas toujours été à la hauteur des espérances de la prépa, ceux qu'on a eu en "soutien" en droit administratif, droit constitutionnel et droit civil étaient d'excellents enseignants. En revanche, le prof qu'on a eu pour le droit des sûretés n'était pas génial...
Les cours de macroéconomie et de culture générale auraient gagné à être enseignés différemment.
Réfléchir avant de multiplier les diplômes : un LLM pour pratique ensuite un droit public franco-français ou presque n'est pas forcément très utile...
Diversifier les expériences dans les structures : juridiction, administration, entreprise, gros cabinet, petit cabinet pour déterminer ce qui convient vraiment.
Avocat en contrats publics, ce que je fais actuellement

 


→ 2007-2008

NOM PrénomThèmeParcours Etudes/TravailPlu/DépluConseilsObjectif professionnel à terme
GUILLOT Hélène D1Droit / Agriculturemaster 2 droit européen de l'agriculture et des filières agroalimentaire (La Sorbonne Paris 1)
Depuis 2012: juriste à l'Union française des Semenciers (Paris)
accompagnement par rapport aux cours de la facexcellente idée de trouver des niches dans le droit!
BOSCARATO Coralie D2Ressources HumainesCertificate in Legal Studias / L3 Manchester
Master 1 Carrières judiciaires et sciences criminelles Paris II (Assas)
Master 2 Droit de la propriété littéraire, artistique et industrielle Paris II
Mastère Droit et Management International HEC Paris

2 années d'expérience en cabinet de recrutement en tant que consultante en recrutement (juridique et fiscal)
J'apprécie la dimension recrutemrent de mon activité ainsi que la clientèle du cabinet (cabinets d'avocats et directions juridiques et fiscales en entreprise).
contactez moi
Prendre la Direction des Ressources Humaines d'une société dans le domaine des nouvelles technologies / médias / entertainment.

 


→ 2008-2009

NOM PrénomThèmeParcours Etudes/TravailPlu/DépluConseilsObjectif professionnel à terme
SCOTTI Charles-Louis D2FinanceMagistère Banque Finance Paris 2 Panthéon Assas - Analyste financier Sell side chez Kepler Cheuvreux à ParisEncadrement individualisé, réseau d'anciens trés large, présentations de nombreuses filières, qualité des intervenantsImportance des stages dès la troisième années de licence et importance du réseau professionnelsFinance de marché

 


→ 2010-2011

NOM PrénomThèmeParcours Etudes/TravailPlu/DépluConseilsObjectif professionnel à terme
WALLON Agnès D1CommunicationJe suis actuellement en stage de fin d'études en communication éditoriale chez Eau de Paris. Après la prépa j'ai fait le magistère journalisme et communication des organisations a aix en Provence. L an prochain je ferai une alternance chez L'oréal en mastère spécialisé communications d'entreprise. Au cours de mes études j ai pu faire des stages et missions très diverses : journalisme web a la Provence, pôle presse du ministère de la justice, agence de communication etc ...Je suis très contente de mon parcours qui s est un peu détourné du droit. Au magistère j'en faisais encore mais en lien avec la communication et les médias. La prépa m'a permis d être rigoureuse et m'a donne un excellent bagage. La suite de mon parcours m'a ouvert l esprit sur d autres métiers et univers.N'hésitez pas a être curieux, a tenter des voies auxquelles vous n'aviez pas songe. Soyez audacieux, osez et surtout faites des stages pour connaître le secteur. N'ayez pas peur de vous tromper un temps de chemin pour mieux vous retrouver.Je pense faire de la communication en entreprise ou dans le secteur public
EROUKMANOFF Thomas D1Droit Public2011 - 2012 : Licence 3 Droit public + Magistère 1 Droit public des affaires (Montpellier)

2012-2013 : Master 1 Droit public + Magistère 2 Droit public des affaires (Montpellier)

2013-2014 : Master 2 Contrats Publics et Partenariats + Magistère 3 Droit public des affaires (Montpellier)

2014 - aujourd'hui : juriste achat (essentiellement marchés publics) en EPIC national (Ports de Paris - Haropa)
Le domaine des contrats publics est encore en plein boom, notamment avec les marchés publics : c'est un secteur qui embauche et qui est intéressant. Et au passage : on fait rarement ce qu'on avait prévu au départ, il ne faut pas avoir peur de laisser son projet professionnel évoluer au fil des ans.J'y suis déjà (les contrats publics)
ROUSSET Paul D2Finance2011/ 2012 Magistère Banque Finance - Assas
2012/2014 ENS Cachan
2014/2015 Master 104 Finance - Dauphine
Bonnes formations dans l'ensemble, exigeantes.
Rester très curieux sur l'actualité économique, approfondir les sujets d'intérêt.
Viser les meilleures formations.
Banque ou Conseil en stratégie.
ROUX Simon D2Econométrie/StatsMaster 2 Econométrie Statistique + Magistère Economiste Statisticien à la TSE (Toulouse)3 très bonnes années à Toulouse, dans une école réputée (prix Nobel depuis), une école en devenir et en progression, dans une très bonne ambiance loin des fac Parisiennes.
Double cursus Licence + Magistère très intéressant.
De plus la TSE est à la fois une grande école et une fac, avec les avantages de chacune (prix de la fac, profs réputés, ...)
De plus en plus de dossiers déposés pour candidater à la TSE, donc ne pas rater ses 2 années de prépa + de fac!Je suis actuellement chargé d'étude statistiques. A voir si ça s'inscrit dans le long terme.
FERRERI Clément D2Management/Gestion de ProjetGrenoble Ecole de Management
Stage 1ère année : 3 mois Vente Louis Vuitton
Stage Césure : 1 an Gestion de Projet Visual Merchandising Louis Vuitton
3e année en Alternance : Gestion de Projet Achat et Développement Visual Merchandising chez Céline (LVMH)

Echange universitaire en Chine
Parcours en Anglais à GEM.
Ne pas sous estimer les expériences terrains en magasin qui sont très formatrice et très valoriséesSecteur du luxe
Gestion de projet expérience client/Retail/visual merchandising
OUNES Faouzi D2FinanceMagistere finance/gestion DauphineBonne formation avec echange universitaire en deuxieme annèe et troisieme annee (M2) en alternance.Le nom de l ecole predomine pour certains secteurs mais avec de la motivation et une dose de travail on arrive toujours à obtenir ce que l on souhaite.Analyste fusion acquisition
THOREAU Alix D2CommerceÉcole de commerce
Études aux USA (un semestre)
CDI en audit dans un big4 au Luxembourg D6
Oui cela me plaît car c'était la voie dans laquelle je voulais aller.Prennez contact avec les anciens, bossez à fond et les résultats seront là. :)Audit (finance) : viser un poste d'associé de cabinet + diplôme expertise comptable.
ASADOV Vadim D2Management/Gestion de ProjetTelecom Ecole de Management
Stage chez ING Luxembourg en gestion de projet
Consultant Junior en gestion de projet chez Beijaflore
Plu.
Parce que j'ai pu avoir l'école de mon choix et trouver un travail avant de finir les études.
Faites ce que vous plait et pas forcement ce que quelqu'un attend de vous. N'oubliez pas de s'amuser et de profiter de la vie.Je souhaite rester pour le moment dans le monde de conseil en nouvelles technologies.
TARTERET Olympe D2Economie / NumériqueAdmise en tant que normalienne à l'ENS CACHAN en septembre 2011
2011-2012 : Double licence 3 en économie et en gestion
2012-2013 : Double master 1 : économie internationale à l'Université Paris 1 Panthéon Sorbonne et Management et stratégie des organisations à Paris Dauphine
2013-2014 : Master 2 recherche à l'Université Paris 1 : Economie appliquée spécialité économie publique
2014-2015 : Master 1 Affaires Publiques à Sciences Po Paris
2015-2016 : Année de césure (stages)

L'ENS offre une très bonne formation par la recherche et pour la recherche. Les outils analytiques qui nous sont enseignés sont approfondis et le panel des matières étudiés est très large. Ce cursus m'a beaucoup apporté alors même que je ne souhaite pas dédier ma carrière à la recherche.
Le Master 1 Affaires publiques de SciencesPo est une très bonne formation pour préparer les concours administratifs.
Ne pas s'autoselectionner et se donner les moyens d'atteindre ses fins. L'ENS est accessible, comme toute autre école.
Bien s'informer sur les cursus envisageables et ce que comporte chacun, leur reconnaissance, les professeurs qui assurent les cours, ce qu'ont fait des anciens élèves...
Aller dans un domaine qui plait et ne pas simplement faire ces choix en fonction du prestige ou ce qu'on peut "attendre" d'un élève en prépa
D'une manière générale, je suis attirée par les problématiques reliant le numérique à l'action publique. Deux secteurs m'intéressent particulièrement : les ed-techs et la transition numérique des administrations.
HYVERT Marie-Anne D1MagistratureENS Cachan (à Rennes) 2011/2014

- L3
- Master 1 : droit et gestion des politiques européennes
- Prépa ENM

ENM 2015/2017
Déçue par rapport au contenu de la formation à l'ens.
La prépa ENM ne se suffit pas à elle-même.
Magistrature

 


→ 2011-2012

NOM PrénomThèmeParcours Etudes/TravailPlu/DépluConseilsObjectif professionnel à terme
SUCHETET Mallory D1Droit Social2012-2013 : L3 Droit à Dijon
2013-2014 : M1 Droit Social au sein de l'Institut d'Etudes du Travail de Lyon (IETL).
2014-2015 : M2 Droit Social au sein de l'IETL, actuellement en stage de fin d'études.
CHADEFAUX Pierre-Emmanuel D2FinanceAprès la prépa j'ai intégré le Magistère de Finance de la Sorbonne, et à la fin du Master 1 j'ai passé le concours de l'ESSEC qui m'a permis d'intégrer cette école. Je suis donc en parcours classique Grande École à l'ESSEC jusqu'à l'année prochaine à minima.

Depuis la fin de ma D2 j'ai eu l'occasion de faire 3 stages en finance et je suis actuellement en pré-processus de recrutement pour des cabinets de conseil et chez Unibail-Rodamco (foncière immobilier).
ESSEC: Formation excellente par la diversité des enseignements. On apprend beaucoup sur l'entreprise. Cours très axés management, finance et stratégie. Néanmoins pour se spécialiser dans un domaine particulier mieux vaut faire une formation universitaire orientée sur le sujet. L'ESSEC pousse les talents via ses cours, les associations, les partenariats et son réseau.
Magistère Finance Paris I : La premièer année est creuse, la deuxième intéressante, la dernière sans intérêt. Bref, un tremplin vers une autre formation car le nom de Sorbonne est évocateur. Ca s'arrête (malheureusement) là.
Oser, et surtout bien préparer les "extras" sur le CV. En gros les 2 dernières rubriques d'un CV sont celles dont on va le plus vous parler en entretien et donc vous être classiquement le moins préparé.

Si vous voulez faire de la finance, faites le dans des grosses formations (Dauphine, ASSAS ou Sorbonne, et encore plus les écoles de commerce parisiennes). Sinon partez avoir une expérience à l'étranger, car la compétition est rude et pour atteindre les meilleurs jobs (Banques d'investissement, Sales, Asset Management) il faut être issu de ces formations.
À terme j'aimerai travailler dans le conseil en stratégie ou en finance (asset management, à dominante immobilière).
MIGNON Doriane D2Economie de la SantéJe suis entrée au département économie et gestion de l'ENS, j'y ai passé ma L3 et mon M1 puis préparation à l'agrégation externe d'économie et gestion option B.
L'année prochaine, toujours dans le cadre de mon cursus de l'ENS, je serais en master 2 of public health délivré par l'EHESP.
Les années à l'ENS m'ont plu car elles m'ont permis de continuer à combiner économie et gestion.
CAMUS Solene D2Gestion de ProjetLicence 3 éco gestion
Puis grande école : TEM
Cela m'a plus. Bonne formation avec de l'expérience (stage, étranger)Large choix, prenez le temps de savoir ce que vous aimez et souhaitez faireGestion de projet SI, secteur des telecom
SOSNOWSKI Elie D1Droit RechercheLicence à l université de bourgogne, actuellement inscrit en master 1 droit des affaires mention droit du patrimoine à poitiers.Pour l instant pas de quoi parler du master, donc pas forcément intéressant dans l immédiat. Mais si je réponds au questionnaire plus tard, je risque de l oublier...D après les conseils de M. Thomas quand je lui ai moi même demandé : prendre le plus possible de matières en relation avec le droit des affaires (société, sûretés, travail, etc) pour avoir un parcours cohérent avec ses demandes en terme de master. Comme pour tout parcours, chercher à faire des stages dans le plus de domaines possibles (judiciaire, entreprise, administration).
Je pourrai donner plus de retours sur le master lui meme... après l avoir fait !
La propriété intellectuelle, via un master 2 dans ce domaine à poitiers (NB : différent du magistère NTIC). J envisage le professorat ou juriste en entreprise/administration. C est un master recherche.
HENRY Laure D2Gestion de ProjetMagistère Economie du Développement à Clermont-FerrandTrès bien : accès recherche les deux premières années puis la dernière année 3 choix : recherche, professionnel ou les deux.
Le parcours pro est très intéressant si on exploite au maximum les possibilités d'application de projets.
Aimer l'économétrieSuivi et évaluation de projets internationaux
VOZINSKI Amélie D2ManagementLicence 3 puis Master Management et Nouvelles Technologies à l'université Assas Paris 2, en alternance pendant les 2 ans de Master.
Malheureusement cette formation ferme.
Je suis contente d'avoir suivi cette voie car c'est un secteur porteur et le fait de faire cette formation en alternance est un plus sur le CV.Je ne sais pas si cela sera possible étant donné que la formation ferme mais je conseillerai de ne pas avoir peur de changer de voie après la prépa.Je pense rester dans le secteur des nouvelles technologies car c'est dans ce secteur d'activité que j'ai acquis des compétences
Malyszko Agnieszka D2ManagementTélécom école de management, stage et alternance chez Orange ConsultingConsulting dans les nouvelles technologies
JACQUEL Pierre D2Economie Recherche3éme année de prépa à Lyon (cube)

magistére d'économie de la Sorbonne
Prépa Lyon : tout super cool

Magistére d'économie : niveau des étudiants/cours faible, organisation administrative douteuse.
Point positif : beaucoup de conférences à Paris et certains profs connus et très compétents
Vous referez en L3 tout ce que vous avez vu en prépa, pas la peine de trop bosser donc :pEnseignement/recherche en économie
FOULQUIÉ Pierre D2Economie dans l'informatiqueMagistère Ingénieur Économiste de l'université d'Aix-Marseille, semestre Erasmus à Madrid pendant mon M1. (2012-2015)
M2 Economie théorique et empirique à Paris 1 (2014-2015)
MS Data Science à l'ENSAE (2015-2016)
Magistère :
Bonne formation en termes d'analyse quantitative. Les projets en SAS et VBA sont utiles puisque ce sont des compétences recherchées. Bon cours d'économétrie et quelques bons intervenants comme Gilbert Cette, Eric Heyer. J'ai eu la chance de pouvoir suivre un M2 à Paris en même temps que le magistère mais il paraît que cela va changer bientôt.
Le semestre à l'étranger est un gros plus pour ce genre de formations, possibilité d'aller à Seattle pour le major de la promo.

M2 Paris 1:
Bonne formation pour ceux qui veulent s'orienter vers la recherche. La plupart des gens de ma promo sont soit en thèse, soit dans des stages d'assistant de recherche/chargé d'études (Banque de France, Ministères, etc).
Les profs et les cours sont de qualité, possibilité de suivre un stage en même temps que les cours du deuxième semestre.
Faire le tri entre les écoles qui profitent du filon Big Data et celles qui procurent de vraies bonnes formations. Je pense qu'il est possible d'accéder à ce secteur depuis une voie économique grâce aux compétences en math et stats.Data Scientist.
JANDOT Marion D2Economie dans l'informatiqueTélécom Ecole de Management (ex INT à Evry),
majeure Ingénierie des Systèmes d'Information à la rentrée 2015

un semestre à Kookmin University, Séoul

un stage de 10 mois en année de césure chez APRIL (assurance) en web marketing
TEM m'a beaucoup plus, les cours sont intéressants, en 2eme année la plupart sont donnés par des intervenants issus du monde professionnel.
Vie de campus avec logement étudiant, beaucoup d'asso, un "foyer" et un bar pour les soirées d'école.
Pour les écoles de commerce, surtout préparer l'oral.
Avoir au moins une expérience à l'étranger, c'est très enrichissant et ça plait aux entreprises, surtout quand on a peu d'expérience professionnelle.
Faire un maximum de stage pour déterminer ce qui vous plait.
Système d'information/transformation digitale des entreprises/web
OUDOT Clémence D1Droit des affairesJ'ai intégré le Magistère de Juristes d'affaires franco-britannique à l'Université de Rennes I, ce qui m'a conduit à faire le LL.M. in International Commercial Law à l'université d'Exeter en Grande-Bretagne.
Enfin cette année j'ai fait le M2 Droit des affaires et de l'entreprise/DJCE à Rennes I.
La première année du Magistère est très chargée et plutôt dure, mais ensuite cela donne l'opportunité de partir en LL.M. sans avoir à payer les frais de scolarité. Le LL.M. est vraiment un avantage, si ce n'est un pré-requis pour travailler dans les gros cabinets d'affaires. De plus c'est une année très enrichissante sur le plan humain.

Le DJCE de Rennes est également une très bonne formation en droit des affaires que je recommande. Beaucoup d'intervenants professionnels, une bonne ambiance, un mois de cours à Montpellier avec tous les autres DJCEistes de France.
Il ne faut surtout pas hésiter à demander les formations qui nous intéressent et ne pas avoir peur de la charge de travail.
Et je pense aussi qu'il peut être intéressant de contacter les gens présents dans les formations.
Je souhaiterais travailler dans le monde des affaires, soit en tant qu'avocat, soit en tant que juriste d'entreprise.
FOURRIER Jonas D2Economie / Humanitaire- L3 analyse et politique économiques, Clermont-Ferrand
- Arabic for non-native speakers, An-najah, Naplouse (Palestine)
- Relations internationales 1, IRIS Sup' (Paris)
- Responsable de programmes internationaux, IRIS Sup'
La licence d'économie de Clermont-Ferrand m'a plu, bien qu'elle m'ait permis de prendre conscience que l'approche économique était trop limitante à mes yeux. Malgré l'atout que représentent la logique économique et l'économétrie, l'IRIS a constitué un véritable rafraîchissement en terme de diversité et de transversalité pour l'appréhension des problématiques internationales. Mon année de césure en Palestine, quant à elle, a été le meilleur choix que j'ai pu faire lors de mes études universitaire afin d'acquérir un réseau international, la connaissance de langues rares, et pour prendre du recul sur mon parcours.Ne pas hésiter à prendre un maximum d'années à l'étranger, que ce soit dans un cadre Erasmus ou césure, encadrées ou non. S'intéresser un maximum au langues non-européennes (russe, arabe, hébreux, persan, etc.) qui constitueront à terme un bagage sans prix pour votre carrière comme votre compréhension des enjeux régionaux et mondiaux.Je souhaite dédier les premières années de ma vie à la solidarité internationale. Au terme de 2 ans de volontariat rémunéré, je souhaite intégrer le comité international de la croix rouge (CICR) en tant que délégué arabophone.
MILESI Elise D1Droit Recherche- ENS voie DEG ( droit economie gestion) -2012-2015
- M1 droit et gestion des politiques européennes à l'Universite de Rennes 1 - 2013-2014
- Préparation au concours de l'agrégation d'Economie gestion option de droit ( reçue major) - 2014-2015

Je recommande vivement l'ENS à tous les élèves de la classe préparatoire.
Le fait de garder un parcours pluridisciplinaire mais en approfondissant chacune des matières ( droit, eco, gestion) permet une ouverture d'esprit incontestable. Mais surtout, je pense que l'ENS reste l'école qui ouvre le plus de portes après la prépa, de l'avocature à la haute fonction publique ( ENA, ENM), en passant par des débouchés plus insolites !
Enseignement recherche ( professeur des universités)
Ou culture ( DRAC, commissaire-priseur...)
BOULLE Clément D2Economie Recherche2012 -2013 : Khûbe à la prépa D2 du lycée Turgot à Paris
2013-2015 : ENS Cachan, département D2 Economie-Gestion
L'année de khûbe a été compliquée, car elle demande beaucoup d'investissement mais je ne regrette absolument pas dans la mesure où j'ai eu le concours à la fin.
Depuis, l'ENS me satisfait plutôt bien, même si ce n'est pas non plus l'école parfaite que l'on nous décrit en prépa.
L'ENS est évidemment la voie royale pour ce(s) secteur(s), mais il existe plein de parcours alternatifs (magistère, agrégation, n'importe quel M2 Recherche pas trop mauvais); donc pas la peine de se décourager si les résultats du concours ne sont pas en votre faveur. (SUITE en bas du tableau!!)Enseignement, recherche
BAUDOIN Mael D2Economie / StatsUne L3 au Magistère Ingénieur Economiste à Aix-Marseille Université puis je suis rentré à l'ENSAI sur dossier.ça me plaitTravaillez bien vos maths, c'est la meilleure façon de bien s'en sortir en prépa et après.Statistique appliquée au sciences sociales.

 

Suite du témoignage de Clément BOULLE (cliquer pour télécharger)

 


→ 2012-2013

NOM PrénomThèmeParcours Etudes/TravailPlu/DépluConseilsObjectif professionnel à terme
ARNAUD Maxime D1Droit PublicMagistère de Droit Public des Affaires à l'Université de Montpellier

en parallèle à une L3 droit public puis au M1 Droit Public Général (c'était le seul M1 en Droit Public à l'époque).

Mon dossier et mon appartenance à ce magistère m'ont permis d'être admis dans le très prisé M2 Droit public des affaires Parcours Contrats Publics et Partenariats pour l'année 2015-2016.
GÉNIAL (parole d'un passionné) car:

1. Apprentissage pratique indéniable de ce Droit, notamment par la rédaction de mémoires et traitement de dossiers (réels) comme le fait un vrai avocat/juriste
2. Permet de retravailler des notions vues en cours magistraux (cercle vertueux)
3. Rencontre régulière avec des avocats en Droit Public dans le cadre de travaux pratiques organisés par le Magistère
4. Magistère au rythme souple (pendant les périodes universitaires très tendues, les cours de magistère s'arrêtent pour nous laisser souffler)
5. Une bonne ambiance et la douceur de vivre made in Montpellier

ATTENTION: la transition universitaire Dijon/Montpellier est difficile! Le semestre 5 est en effet assez violent. Cela s'explique notamment par le niveau universitaire de Montpellier qui est supérieur à celui de Dijon (plus de rigueur, plus de souffrances et plus de professeurs de haut niveau)

Si vous voulez travailler dans le secteur du droit public (avocat, juriste en collectivité, juriste d'entreprise, concours de la fonction publique, etc...), candidatez sans hésiter car il st le SEUL magistère de droit public de France (en effet, le MDAE est en effet axé droit des affaires malgré des éléments de Droit public, alors que le MDPA est axé Droit Public)Avocat spécialisé en Droit Public
BABOUILLARD Pierre D1PoliceLicence de droit Université de Bourgogne

Master 1 Carrières Judiciaires et Sciences Criminelles Université de Bourgogne

Master 2 Sécurité Intérieure École Nationale Supérieure de Police Saint Cyr au Mont D35d'Or (rentrée 2015).B35
très bonne méthodologie juridique dispensée en prépa + très bonne préparation à la dissertation

entrainements oraux via les kholles, ce fut un atout pour la suite.

ouverture d'esprit via la culture générale, l'économie

une bonne ambiance dans notre promotion et des amis avec qui je suis toujours en contact.

Toutefois, une meilleure coordination avec la faculté de droit (notamment en termes d'horaires) aurait été appréciable.
Les enseignements en prépa peuvent parfois paraître difficiles et à certaines périodes de l'année, on peut parfois être découragé. Toutefois, il ne faut pas abandonner. Les bénéfices de la prépa Cachan se font forcément ressentir dans la suite des études.

avoir un projet professionnel, le plus tôt possible, aide grandement à ne pas se décourager et permet de persévérer dans les moments difficiles ainsi que d'anticiper au mieux son orientation.
Police, Douanes, domaine de la sécurité intérieure
BOURGUILLAULT Quentin D2Economie EnseignementLicence 3 bidisciplinaire Économie et Science politique (Lyon 2)
Master 1 MEEF SES (CAPES SES)
La formation à Lyon est très intéressante et permet de continuer l'économie tout en développant une culture plus poussée des sciences sociales.
Master MEEF prépare au CAPES, formation de qualité à Dijon
Professeur de SES
Anonyme D1Economie RechercheJe suis entrée à l'ENS Cachan (devenue ENS Rennes en 2014). J'entre actuellement en 3ème année d'ENS pour préparer l'agrégation d'économie et gestion.

J'ai pu faire un stage dans un palais de justice et un stage dans un laboratoire d'économie expérimentale.
Ce qui m'a plu :
- l'ambiance (beaucoup de fêtes et d'activités extra-scolaires).
- les matières étudiées (économie, droit public/privé, management, GRH, contrôle de gestion, comptabilité...).
- le double parcours : à la fois à la fac et à l'ENS.

Ce qui m'a déplu :
- le manque de pédagogie des profs à l'ENS qui donne envie de sécher des cours.
J'aimerais travailler dans le domaine de l'enseignement de la recherche en économie ou dans le domaine de la fonction publique à l'étranger.
RICHEBOURG Victoria D1Droit AdministratifMagistère droit public des affaires promotion 2013/2016 à Montpellier. L avocature ne me plaisant pas, je m'oriente des l année prochaine vers un master 2 professionnel spécialisé en droit des collectivités territoriales cumulé à une préparation en institut de préparation à l administration générale pour tenter des concours de catégorie À comme attache d'administration ou inspecteur des finances publiques.Administration générale
LUCOTTE Salomé D1Droit AdministratifL3 droit a Dijon
M1 Carrieres administratives - CPAG Sciences Po Aix
M2 Carrieres administratives - faculté d'Aix en Provence (Aix-Marseille)
A tous : profitez de vos mois de vacances pour faire des stages, même limites à quelques jours non rémunérés. Multipliez les expériences et les métiers, et peut être que vous aurez une "révélation". Ne vous laissez pas convaincre par les préjugés.Fonction publique
CHAUVEL Etienne D1Droit SocialMASTER 2 "SCIENCES SOCIALES DU POLITIQUES" à Sciences Po STRASBOURG obtenu en juin 2015Formation passionnante, beaucoup plus étendue que de "simples" de droitDomaine de l'enfance et de la jeunesse
ROBIN Cécile D1Droit InternationnalSuite aux deux années de prépa, j'ai rejoint en septembre 2013 le Magistère Droit des Affaires, Fiscalité et Comptabilité d'Aix-en-Provence. Ce fut deux belles années d'études : une bonne formation, plus de cours d'anglais qu'en université "classique", des cours de comptabilité nous permettant enfin de comprendre les relations comptabilité / fiscalité, des avocats intervenants régulièrement offrant une perspective pratique, etc... Comme vous le savez, le Magistère dure trois ans. Pour autant, j'ai décidé de n'effectuer que deux ans de Magistère à Aix pour effectuer mon master 2 à Paris. J'intègrerai donc à partir de septembre 2015 le Master 2 Fiscalité Internationale à Paris Panthéon-Assas (Paris 2) en partenariat avec HEC.Côté positif : un bilan très positif des deux années. Elles ont été très éprouvantes, mais maintenant que j’en suis sortie, je suis fière de m’être investie au maximum, du chemin parcouru, des progrès réalisés, et des résultats obtenus. Elle a permis de nous obliger à être très organisé, méthodique, ce que vous pourrez mettre en valeur par la suite. Les cours de mathématiques ont permis de "s'aérer l'esprit" pendant quelques heures par semaine. Les cours de culture générale et d'économie sont également des cours permettant de comprendre le monde actuel qui nous entoure, donc même si je ne les utilise pas dans les études et stages, je suis contente de les avoir eus pour comprendre l'actualité.

Côté négatif: il y a beaucoup de par cœur et peu de réflexion au final. J'ai également été déçue des cours d'allemand : ils ne sont pas assez poussés pour progresser réellement et même s'ils m'ont permis de maintenir le niveau, j'en attendais plus. De même, j'en attendais plus des cours de droit civil.
Voir lien sous le tableau…Je souhaiterais intégrer un cabinet international ou cabinet français à vocation internationale en qualité d'avocate.
MONNIER Virginie D1Droit PublicL3 Université de Bourgogne

M1 Droit public, Université de Strasbourg

M2 Droit public de l'économie, Université Panthéon Assas (Paris II)
ETIENNE Fanny D1Droit ImmobilierL3 Droit et Gestion - Université Paris-Dauphine
M1 Droit - Université Paris-Dauphine
M2 Droit de l'immobilier et de la construction - Université Panthéon-Assas Paris II
Utiliser la prépa comme un tremplin pour intégrer à sa sortie une prestigieuse université qui permet d'accéder par la suite aux meilleurs M2 qui sont gage de débouchés nombreux et prestigieux. La prépa est faite pour ça, les magistères et autres formations sélectives telle que Dauphine au sortir de la L3 sont tout à fait accessibles après la prépa.

Deuxième conseil : réaliser chaque année des stages (lorsque l'on ne dispose pas de contacts dans le milieu, s'y prendre tôt : commencer les recherches en novembre-décembre pour l'été suivant est idéal) pour apporter une réelle plus value à son parcours pour postuler à des formations universitaires, et acquérir des compétences professionnelles.

Je me dirige vers la profession d'avocat.
KHIRI Eliane D1CommerceLicence Sciences de Gestion (IAE Dijon)
Master en école de commerce (KEDGE Marseille)
Oui, cela m'a plu. Je ne me voyais pas poursuivre en droit car les débouchés m'attiraient de moins en moins. Je suis désormais spécialisée en marketing et cela me plait énormément.N'hésitez pas à changer si le domaine étudié ne vous plait pas. Les deux ans de prépa ne sont jamais perdus, ils donnent une base solide sur le CV et nous apportent une méthode de réflexion, de la rigueur et de l'organisationMarketing

 

Suite du témoignage de Cécile ROBIN (cliquer pour télécharer)

 


→ 2013-2014

NOM PrénomThèmeParcours Etudes/TravailPlu/DépluConseilsObjectif professionnel à terme
FLEURET Lucie D1Droit InternationnalDepuis, j'ai été à l'université de Vienne avec le programme Erasmus, étudier le droit international et le droit européen.
C'était une année très enrichissante et je recommande vivement de participer au programme Erasmus pour les compétences linguistiques et la possibilité d'étudier d'autres matières et d'élargir son réseau de compétences.
Cette année, je vais étudier en master de droit européen, à l'université de Maastricht.
Ma voie est donc le droit européen et je recommande vivement de partir étudier à l'étranger (ce qui peut paraître évident mais beaucoup d'élèves restent en France, ce qui pose problème au niveau des compétences linguistiques).
ROUX Alice D1DroitMagistère Droit des TIC, à PoitiersAvocat ou conseiller juridique en Propriété intellectuelle, plus spécialement propriété industrielle
LEHMANN Louis D1Droit / AssuranceLicence 3 droit privé Université Jean Moulin Lyon III
Ajd, entrée en master 1 Manager de l'Assurance à l’École Supérieure d'Assurance à Paris et en alternance chez AXA Corporate Solutions, aux programmes internationaux, à Paris également.
J'ai eu la chance d'avoir une promo sans compétition malsaine mais plutôt avec une entraide et une solidarité propre à notre promo, bénéfique à une réussite commune.
Seul petit bémol : les langues sont un peu délaissées à mon goût surtout pour ceux désireux de s'orienter dans une voie hors-juridique et/ou tournée vers l'international.
Il ne faut surtout pas penser que Cachan (et le droit en général) ne mène qu'à des carrières juridiques. Au contraire, une expertise en droit peut être très appréciée des recruteurs,si à côté de ça le niveau d'économie, de culture G et de langues est très bon, et qu'il figure sur votre CV qqs expériences pro (stages) hors secteur juridique.L'objectif est, à la fin de mon alternance, décrocher un CDI chez AXA CS, département en charge des grands risques d'entreprises, soit à l'élaboration de programmes de risk-management, soit à la gestion de sinistres.
A long terme : risk-manager d'une grande entreprise ou d'un groupe (un métier peu connu chez nous mais très prisé dans les sociétés anglo-saxonnes), après avoir acquis une solide expérience en matière de gestion des risques, indispensable pour espérer un jour décrocher un tel poste.
PASQUIER Solène D1Droit / CultureL3: 1er semestre Erasmus a l'Université de Wolverhampton (Angleterre) et 2e semestre à Dijon
M1: en attente de réponse (M1 à Assas, ou M1 propriété intellectuelle a l'université Paris Sud)
En ce qui concerne la prépa je trouve que le partenariat avec la fac n'est pas assez renforcé pour préparé de manière adaptée les élèves au concours de l'ENS. Il y a trop d'heures et de cours a la fac pour pouvoir approfondir les matières nécessaires a la préparation du concours ce qui décourage de nombreux élèves.

Concernant mon expérience Erasmus je la recommande mais quelques dysfonctionnements n'ont pas facilité mon échange. Si des élèves sont intéresses par Erasmus je suis prête a leur donner quelques conseils.
Propriétété intellectuelle: droit d'auteur, secteur culturel
AVRIL Damien D2FinanceMagistere de Finance Sorbonne (pour l'instant)Les cours sont intéressants. Les débouchés ont l'air sérieuse. En revanche, une mentalité de classe assez détestable.Faire quelque chose qu'on aime et toujours viser le plus haut possible. Il est mieux de viser trop haut que se s'auto-persuader qu'on n'a pas le niveau et ainsi tomber dans une école moyenne.Aucune idée :-D surement dans l'entreprenariat
AKAHOUA Laura D2ManagementJ'ai intégré l'Ecole de Management de Strasbourg en 2014. Cette année, donc la 2ème année d'école (2015-2016), je fait un an à l'étranger à Buenos Aires en ArgentineLa prépa m'a aidé à avoir une méthode de travail, à être persévérante. Mais honnêtement, en école de commerce, on perd vite la notion de travail! L'année à été riche en évènements, soirées, rencontres... En gros, après la prépa, on se relâche! Mais ça ne m'a pas empêché d'avoir de bons résultats : grâce à la prépa, j'ai quand même gardé un goût pour le travail personnel et j'ai pu avoir une moyenne générale d'un peu plus de 15/20 en ne travaillant pas énormément ! Et du coup d'être classée 16ème sur 370 et d'avoir une bonne destination pour l'année à l'étranger (basé sur le classement)Pour les écoles de commerce en dessous des 10 premières à peu près, le classement ne veut plus dire grand chose. Il faut faire les oraux pour se faire une vraie idée de l'école (formation, locaux, ambiance, discussion avec les professeurs, ville...). Beaucoup de gens ont changé d'avis sur l'école qu'ils préféraient après les oraux. Le classement de L'Etudiant est un es meilleurs car c'est l'étudiant qui choisi les critères qu'il préfère pour voir les meilleures écoles qui lui correspondentJe ne sais toujours pas ce que je veux faire plus tard. En se basant sur les cours, j'ai une préférence sur la logistique ou la création d'entreprise
BEGUE Chloé D2EconomieLicence 3 d'Economie à Paris 1 Panthéon SorbonneTrès bonne formation avec de très bons profs. Formation très générale, très peu de maths, demande du travail personnel pour atteindre de bons résultats. Je pense que c'est une bonne formation pour des élèves aimant l'économie mais qui veulent attaquer doucement le côté mathématique. Formation qui m'a plue avec un petit temps d'adaptationIl faut aimer la ville de Paris, ou tout du moins être ouvert. Si on veut vraiment atteindre de bons résultats il faut s'investir un minimum dans son travail, ce n'est pas donné non plus ! Il faut aussi essayer d'avoir la meilleure moyenne possible en 2ème année de fac/prépa car il y a beaucoup de demandes et il arrive à La Sorbonne de refuser des postulants. Formation qui ne convient pas aux personnes intéressées par la gestion
COSTE Apolline D2Economie / DeveloppementJe suis aujourd'hui étudiante en magistère d'économie du développement au CERDI a Clermont Ferrand. Je rentre cette année en M1. Cette formation me plait énormément et je viens d'effectuer mon stage de première année au Pérou. Pour les étudiants qui voudraient faire de même. Je peux leur dire que la formation est intéressante mais peu décevoir. Notamment au premier semestre mais au second on comprend davantage ce qu'on fait et ce qui nous attend par la suite. Il faut naturellement "aimer" les mathématiques et ne pas avoir peur de la formalisation. Personnellement je trouve que ce que je fais est bien et je ne regrette pas le choix que j'ai pris. De plis c est un cadre de vie agréable et une ambiance sympathiqueEconomie du développement
THIMONIER Hugo D2EconomieJ'ai intégré le magistère Finance Sorbonne tout de suite après la prépa. Puis j'ai retenté le concours de l'ENS de Cachan D2 que j'ai eu cette année.Le Magistère Finance Sorbonne m'a fortement déplu, je ne le conseille à absolument personne.
Beaucoup des profs de la formation sont incompétents (en tout cas dans les profs que j'ai pu avoir en 1ère année, je ne peux juger les années suivantes) , les cours dispensés pas du tout à la hauteur et la formation manque cruellement de moyen. Le Magistère Finance Sorbonne (MFS) n'est visiblement pas la priorité de Paris 1.
Je n'ai rien appris pendant un an. On peut cependant reconnaître au MFS qu'il a au moins le mérite de porter le nom de La Sorbonne ce qui est un plus pour le travail à l'international.
Le magistère finance que je conseillerais dans l'absolu car bien plus reconnu en France : le BFA de Dauphine.
Mes conseils pour intégrer l'ENS :
Évidemment le travail, la persévérance, surtout ne pas se décourager et beaucoup de motivation !
L'ENS est accessible à pratiquement tous, il y a bien entendu une part de chance puisque c'est un concours mais celle-ci se provoque.

Pour intégrer le Magistère Finance de Dauphine BFA :
Il faut réellement préparer l'entretien qui est du même type que les Écoles de Commerce, beaucoup plus difficile que ceux des deux autres magistères. C'est un entretien de personnalité très approfondi.
VULIN Charlie D2Economie / DeveloppementJ'ai integre le magistere d'economie du developpement de l'Universite d'Auvergne en partenariat avec le CERDI.La formation est tres interessante meme si le niveau est un peu decevant notamment dans les matieres scientifiques.
J'ai ete un peu destabilise par la methode de travail en debut d'annee qui change beaucoup des classes preparatoires avec beaucoup de travaux de groupe.
Ce qui reste fantastique dans cette formation est l'ouverture a l'internationale. Il y a des eleves des quatre coins du monde et beaucoup de stage a l'etranger. Je viens de finir le mien en Mongolie.
Ne pensez pas que la fin de la prepa, c'est le debut des vacances !
Dans cette formation, les travaux ne sont pas necessairement difficiles mais demandent beaucoup de temps et d'organisation.
CAUSSIN Audrey D2Economie / EnseignementL3 économie parcours politiques économiques appliquées (fac de Nancy)
Actuellement en M1 MEEF
Professeur de ses
CHADEFAUX Marie-Camille D1Droit NotarialLicence 3 (Université de Bourgogne) - 2014/2015

Master 1 Droit notarial (Paris II Assas) - 2015/2016
Notaire - Droit notarial.
CAILLON Mégane D2Economie / SantéDouble licence économie/science politique à l'université Panthéon-Sorbonne Paris 1.
Cette année je rentre en M1 économie et gestion de la santé à Paris Dauphine.
La double licence de Paris 1 est très enrichissante. Le niveau en économie n'est pas extrêmement élevé. La science politique était pour moi nouvelle, c'était très intéressant mais j'y ai aussi connu plus de difficultés.
Le rythme est soutenu durant l'année mais est vraiment très intense durant la periode de partiel. Avantage : avoir un double diplôme à la fin en 1 an. (Personne n'a échoué sur les 14 élèves).
Cadre dans l'industrie pharmaceutique/ dans les mutuelles. Ou direction d'hôpital, politique économique de la santé (dans un ministère ou à l'OMS).
BINET Anastasia D1Droit des affairesL3 spécialité droit des sociétés droit des affaires à l'université Jean Moulin Lyon lll

M1 spécialité droit des affaires droit des entreprises à l'université Jean Moulin Lyon lll
Droit des affaires, pour l'instant avocate
GUILLEMIN Samy D2MarketingL3 école de commerce à Grenoble Ecole de Management, deux stages en entreprises et prise de responsabilité au sein d'une association d'audiovisuel et de communicationdans l'ensemble particulièrement satisfait des expériences vécues dans le cadre de l'école (asso ultra professionnalisante, projets passionnants...)
mais certains cours très faibles en contenu et le prix... (11000€/an)
Renseignez vous un maximum au près des étudiants actuellement en école pour vous lancer dans l'aventure sans regret (si vous n'êtes pas vraiment convaincu du bien fondé de votre choix orientez vous une formation moins coûteuse)responsable marketing/communication dans une start-up axée nouvelles technologies
DENAIN Clémence D1Droit NotarialLicence 3 à Dijon.
Je vais débuter le Master Droit Notarial à Dijon.
L'année de L3 à Dijon s'est très bien passée. Possibilité de choisir ses matières, d'orienter son parcours. Année enrichissante et très intéressante avec son niveau d'exigence.Un peu d'amour pour le droit ainsi que pour le travail et tout devient possible. Courage !Notaire.
CHAMPDAVOINE Fabien D1Droit des affairesLicence en Droit à l'université de Bourgogne. A la rentrée 2015 : Master 1 Droit des affaires, cursus Banque, affaires, assurances (BAA)Troisième année de licence plaisante, toujours sur le même campus de Dijon. (Bémol sur l'organisation de la facture en elle-même i.e. administration, transports...)Accrochez vous !Juriste d'entreprises, droit des affaires…
BAQUE Louis D2CommerceEcole des hautes études commerciales du Nord (EDHEC)J'intègre cette année après avoir passé le concours AST 1.Le concours AST 1 est très sélectif (maths/anglais/français) il faut une préparation solide. La concurrence est rude car beaucoup de maths spé le passe.Finance / risk management / trading


→ 2014-2015

NOM PrénomThèmeParcours études/travailImpressionsConseilsObjectif professionnel
CARDOT Marie D2MarketingLicence gestion option marketing à l'IAE de Toulouse puis master 1 marketing a l'AIE de Dijon Cela me plait, j'aime les matières du marketing. Par contre la prépa ENS Cachan ne m'a pas du tout préparé à cette formationNe pas considérer que la fac ce sera beaucoup plus facile, les matières sont nouvelles il faut donc travailler encore un peuJe souhaite devenir charger d'études de marché dans un cabinet d'études ad hoc tel que Ipsos, bva.. .
GUARILLOFF Arthur D1Droit de la Propriété IntellectuelleMagistère des TIC de PoitiersCela m'a plu. Domaine intéressant recoupant plusieurs domaines du droit. Un dossier assez solide, aimer les enjeux liés aux technologies. Avocat en Droit des affaires avec spécialité en Propriété Intellectuelle
LAVIGNE Pierre D2Economie-MathématiquesMagistère d'économiste statisticien à TSE:

-L3 MIASHS (éco/maths/stats/informatiques)
-Stage en économétrie au CHU de Dijon

-M1 Mathématiques de la décision (maths/éco)
-Mémoire en économie industrielle sur les plateformes internet
Cela m'a énormément satisfait en terme de niveau académique et de débouchés professionnelles même si au quotidien la formation n'est pas toujours facile. Le niveau est très élevé, mais les compétences sont au rendez vous. Les semaines sont très denses (37-40h de cours).
Beaucoup de projets intéressants sont à préparer, un accent est porté sur le travail de groupe (j'ai pas compté mais sur les deux années je pense avoir rendu un peu moins d'une trentaine de devoirs en groupe. Ça peut aller du simple devoir d'éco au projet sur le semestre).
Je pense qu'il est nécessaire de préparer sa rentrée en Magistère (ou même en L3 MIASHS). Le niveau de mathématiques se veut équivalent à une L3. Par conséquent, travailler un mois les maths avant de rentrer (la Topologie notamment) est primordial au bon suivie du cursus. Pour ceux qui sont intéressés, vous pouvez demander à votre prof de maths ce qu'il faut travailler pour suivre les cours suivant : Analyse, Intégration, Équation différentielle.

Enfin je conseil cette voie à tous ceux qui sont intéressés par les métier de la Data science (les stats mais en plus putaclic). Bien entendu l'économie est omniprésente à TSE, mais le magistère apporte plutôt moins d'économie qu'une L3 classique à TSE.
Je souhaite poursuivre en voie recherche.
PONS Thomas D2StatistiquesENSAITrès plu car je voulais changer de l'économie pure, et plus m'orienter vers les mathématiques appliquésCe n'est pas parce que vous n'êtes pas monstrueux en maths que vous n'arriverez pas, tant que vous avez de l'intérêt et de la curiosité, tentez votre chance ! Ne vous auto-censurez pas !Je m'oriente vers un diplôme d'ingénieur (Data scientist) spécialisé en Marketing Quantitatif et Revenue Management
SIMOND Benjamin D2Logistique, Gestion de productionL3 Sciences de Gestion IAE Lyon, M1 Logisitique, Gestion de Production, AchatsGrande découverte du milieu industriel très passionnante Si le sujet vous intéresse envoyez un mail pour obtenir les coordonnées de cet ancien étudiant de la prépa ! Partir en VIE en Chine dans l'industrie automobile à partir de 2018
POILLOT Clément D2FinanceMagistère Banque Finance - Paris IIExcellente formation, qualité de l'enseignement appréciée par les entreprises Pour y aller, il faut préssentir une passion pour la financeAsset Management
SEGELKE Elisa D2ComptabilitéLicence et Master Comptabilité Contrôle Audit à l'IAE de LyonCette formation m'a plu car elle est spécialisée pour ceux qui veulent s'orienter vers l'expertise comptable, l'audit ou le contrôle de gestion. C'est une formation de qualité qui permet à travers les stages de se donner une idée concrète du métier.Préparer correctement le test SIM, et les entretiens d'entrée pour les diplômes sur concoursL'expertise comptable. Pour cela : Master 2 CCA + DSCG + DEC (diplôme d'expertise comptable)


→ 2015-2016

NOM PrénomThèmeParcours études/travailImpressionConseilsObjectifs professionnels
PERNIN Maylis D2Économie science politique Double licence économie science politique Paris 1 Sorbonne Cela m'a plu car ca m'a permis de continuer l'économie et d'acquérir des compétences en science politique. La science po est enrichissante ( construction européenne, construction de l'état, philosophie politique...). Cependant le second semestre est décevant en économie (mon point de vue) quasiment que des matières littéraires en économie.c'est une bonne formation, mais qui demande beaucoup de travail. De plus certaines matières en économie manquent je trouve : pas de micro industrielle.. Je souhaite continuer en master d'économie (pas de science politique du coup)
NATUREL Elise D2Statistiques/big dataMagistère d'ingénieur économiste et stage à L'IREDU au pôle d'économie de l'éducation Positif : beaucoup de matière/thème abordée ce qui peut plaire à tout le monde, plusieurs choix de master possible au sein du magistère, semestre à l'étranger, parcours bilingue proposé, intervention de professionnel au sein des cours, cours de big data diversifiés et bien menés

Négatif : pas de TD dans les grosses matières, beaucoup de théorie peu d'application direct
Ne pas avoir peur de tout ce qui se rattache au big data et à l'informatique. Tout le monde peut y arriver et pas besoin d'être une bête dans ces domaines pour valider haut la main le magistère. On est pas non plus obligé de se spécialiser la dedans, d'autres voies sont possibles !Economie de la santé
MACLE Alexane D2Économie gestion marketingÉcole de commerce de Reims Ca me plait beaucoup, c'est bien plus reposant qu'en prepa ! Néanmoins on a l'impression de payer pour l'obtention de son diplôme…Bien réfléchir aux coûts financiers engendrés par l'entrée en école de commerceFinance : je vais passer Le CFA (Chartered Financial Analyst)
JABOULET VERCHERRE Maxence D1Droit des affaires, bancaire et financierCollège de droit de l'Université Panthéon-assas économie gestion ; master 1droit des affaires, certificat droit bancaire et financier, École de droitCela m'a plu de garder un enseignement économique en suivant la meilleur licence en droit de France et permettant beaucoup de personnalisation (dans tous les domaines)Pas d'autocensure ! Penser également à l'Université Paris Dauphine, aux effectifs plus proches de la prépa et généraliste également (avec des enseignements économiques)Droit bancaire et financier / compliance
MEHIDI Myriam D1Droit et économie Double licence Droit-Économie à Paris 1 Etre en D1 m'a donnée la possibilité de continuer l'économie tout en faisant du droit. À la fin de la prépa j'ai voulu continuer l'économie et je me suis rendue compte que cela n'avait rien à voir avec ce que l'on étudiait en prépa, notamment en terme de maths ... Malgré tout cela m'a plu et j'ai une formation quasi complète en économie maintenant . Conseil principal : accrochez vous lorsqu'un raisonnement mathématique est demandé , mais rien n'est impossible ! Toutefois je déconseille fortement la double licence à ceux qui sont "allergiques" aux maths ! L'an prochain je fais un Master 1 droit du travail, et le diplôme universitaire proposé par Paris 1 en Droit/économie / management / finance. Ce qui permettra de me spécialiser en Droit Tout en continuant l'économie mais de manière moins approfondie. À terme j'aimerai soit passer le barreau, soit travailler en entreprise ( toujours en droit du travail/Rh).
ROBINET Alice D2EconomieL3 Economie-Gestion à l'ENS Paris-SaclayUne bonne année pour faire autre chose que travailler après deux ans de prépa. Dans l'ensemble ma promo a été un peu déçue de la L3, mais je vous cache pas que ça nous a fait du bien de souffler un peu! Et puis on n'a pas été aidé à cause de problèmes au sein du département, qui sont en train de s'arranger donc pas de panique.
C'est surtout à partir du M1 qu'on rentre dans le coeur du sujet, en choisissant de se spécialiser en économie ou en gestion. A partir de là ça devient vraiment intéressant, avec en fin d'année un stage de longue durée. Pour le M2 je n'y suis pas encore mais en principe on peut faire à peu près tout ce qu'on veut.
A partir de la rentrée 2017 dans le cadre de la fusion avec le département sciences sociales (D3), quelques cours de socio/histoire seront introduits dans le programme ce que je trouve très bien personnellement pour la L3. Après je ne sais pas trop comment ça va évoluer à l'avenir.
Globalement l'ENS reste l'ENS, c'est-à-dire que c'est une école qui nous donne plein de choix de parcours différents qu'on n'aurait pas ailleurs. Donc ça vaut le coup de s'y intéresser, vraiment.
Et puis il y a le salaire...
Bien travailler :) Et surtout ne pas se mettre de barrières. Le concours de l'ENS est difficile et demande beaucoup de préparation, mais il ne faut surtout pas partir du principe qu'on n'est pas capable de l'avoir. Le plus dur c'est de garder la motivation jusqu'à la fin du concours, mais c'est loin d'être impossible!Je suis actuellement incapable de répondre à cette question!
Le parcours à l'ENS est évidemment orienté vers la recherche, mais il ne faut surtout pas croire que la recherche et/ou l'enseignement sont les seuls débouchés possibles. Personnellement au bout d'un an passé ici je peux pas vraiment dire dans quoi je veux travailler. Je suis partie pour me spécialiser en économie plutôt qu'en gestion.
PERRIGNON Marylou D1Droit privé J'ai intégré la fac de Droit de Montpellier en L3 droit privé pour l'année 2016-2017.J'ai été contente de quitter Dijon, pour découvrir une nouvelle fac, de nouveaux profs... Je pense que le fait de changer de fac n'est qu'une question d'envie, et que dès lors que l'on éprouve le désir de partir étudier dans une autre fac il faut le faire, mais cela doit être un minimum en adéquation avec son "projet". J'aimerais travailler dans la conformité bancaire. Pour cela, je vais faire le Master 1 Droit pénal et sciences criminelles de la fac de Montpellier.
SAUGEY Marie D2Economie1ère année magistère ingénieur économiste à l'Aix-Marseille Université Les cours sont vraiment biens mais l'organisation et l'administration laissent à désirer. Pour venir dans cette formation, il faut avoir un attrait pour la programmation informatique et l'économie formaliséeData Science et/ou économétrie
HENRY Mathieu D2CommerceÉcole de commerce de Rennes Beaucoup plu : c'est une tout autre forme d'apprentissage avec une place prépondérante pour les associations qui apprennent beaucoup sur le fonctionnement en entreprise. Bien préparer les oraux et n'hésitez pas à viser haut. Dans le cinéma production
BECKER Simon D2ManagementGrenoble école De Management Positif : c'est professionnalisant, il y a une bonne ambiance et l'école est renommée. Négatif : c'est au debut déstabilisant car la méthode d'apprentissage est totalement différente qu'en prépa.Si vous êtes interessés par les conseils de cet ancien contactez nous et nous vous donnerons ses coordonnées ! Management dans les transports.
BERBEY Sophie D2ManagementÉcole de Management de Strasbourg Ça me plaît assez car il y a une bonne ambiance, quelques cours sont intéressants mais pas tous loin de là, ce qui me déplaît donc. Clairement les cours d'école de commerce quand vous sortez de prépa vous paraissent souvent moyens. N'envisagez pas de suivre des cours d'une qualité exceptionnelle, investissez-vous dans la vie de l'école et surtout profitez à fond de ces supers années bien méritées après la prépa ! Je ne sais pas encore trop mais je souhaiterais plutôt m'orienter dans les métiers de la Supply Chain ou du Marketing.
BONDOUX Justine D2Economie - MathématiquesDouble licence mathématiques - économie (Université Paris Sud)Formation qui a, dans sa globalité, répondu à mes attentes. L'ambiance est chouette (même au-delà du groupe éco-maths bien entendu!). Les éco-maths sont en petit comité même si leur nombre tend à augmenter mais globalement vous être appréciés autant du côté éco que du côté maths (les éco sont "admiratifs" devant vos "talents" en maths, les matheux quant à eux sont très ouverts et trouvent ça cool d'avoir de la culture en dehors des maths!).

En ce qui concerne le côté "cours": Paris Sud est, selon les années, la 1ère ou 2nde meilleure fac en maths, et ça ressent! Comme dirait l'autre "un 12 en maths à Paris Sud ça vaut bien un 14". Ce n'est pas pour autant que c'est insurmontable, très honnêtement avec de la bonne volonté ça se fait.

Une double licence c'est évidemment pas les vacances mais je me suis accordée tout de même plus de temps libre qu'en 2ème année de prépa. Il faut savoir que les profs essayent au maximum (parfois c'est clairement un échec) de faire en sorte que les deux licences soient coordonnées pour qu'on ne soit pas occupé par des maths pendant les exams d'éco et vice versa.

Point positif: le petit nombre permet un vrai suivi de la part des profs. On est certes mélangé aux autres mais tous les profs côté éco nous connaissent un par un et côté maths notre responsable nous suit beaucoup !
Soyez sereins niveau économie, le programme de prépa suffira presque (il y a aura quelques nouveautés tout de même mais pas des trucs de fou)! En revanche, en maths vous aurez des lacunes: c'est obligatoire mais ça se rattrape sur le tas. N'hésitez pas à demander de l'aide aux matheux, si les générations futures sont les mêmes que ma promo, ils sont vraiment au top.Microéconomie / Econométrie (si possible dans le domaine de l'éco de la santé).
En soit, mon projet n'est pas clairement défini et étant donné que je vais en M1 in Economics à Paris Saclay (master très général), j'ai encore le temps de l'affiner.
BENASSAR Claire D1MédiasJ'ai intégré le Magistère Journalisme et Communication des Organisations, avec lequel j'ai validé 3 diplômes pendant ma 3eme année : 1ère année Magistère, L3 Droit, Licence Administration Publique. Cette année je vais quitter le Magistère pour faire pleinement du droit, je vais donc intégrer le M1 Droit et Management de la Culture et des Médias, à la fin duquel je prévois de passer l'examen du CRFPA.La Magistère JCO m'a beaucoup appris. J'ai découvert le Journalisme et la Communication, les cours étaient très intéressants (et variés). Le plus : le triple diplôme. La licence de droit est effectivement un gros plus pour les futurs journalistes et communiquants. Toutefois, je fais le choix de quitter le Magistère, qui ne contient pas assez de droit selon moi alors que je souhaite finir dans le droit des médias. Ce qu'il faut souligner, c'est que le magistere ne ferme pas de portes, mais il en ouvre (de par le nombre et la variété des diplômes validés, des cours suivis...). Faire le choix de candidater au magistere n'est donc pas risqué, il n'y a donc pas lieu de stresser. Par exemple, baucoup effectuent une/deux année(s) au JCO avant de passer les concours de grandes écoles de journalisme : le magistere peut donc être une très bonne passerelle après la prépa (qui ne prépare malheureusement pas aux concours de journalisme/comm). Enfin, le magistere regarde bien sûr les dossiers, ils ne sont donc pas à négliger (la culture générale est importante notamment). Mais la personnalité et la motivation sont aussi très importantes : faites votre CV et votre lettre de motivation avec attention. Les candidatures sont de plus en plus nombreuses au magistere, mais il faut avouer que les enseignants sont sensibles au profil prépa... Mais rien n'est acquis, donc ne négligez pas votre candidature. :)Droit des médias et des télécommunications
Dufouleur Mathilde D2Mathématiques Statistiques Magistère d'économiste statisticien, L3 éco maths à la TSE Mitigée. Formation très exigeante et absence de matière littéraire. A part l'anglais. En économie tout est modélisé. Beaucoup de travail.Il faut aimer les maths et les stats, tout tourne autour de ça. Le niveau en maths en sortant de la prépa D2 n'est pas assez élevé pour être à l'aise dans cette formation. J'aimerai me tourner vers un master en économie. Je suis heureuse d'avoir fait autant de maths, j'espère alors être à l'aise dans un master en économie.
Weiss Oscar D2EconomieJe suis entrée à l'EDHEC Lille après avoir passé le concours Ast1. Je suis actuellement en pré-master (équivalent L3).Les classes sont composées de 80 élèves et les matières sont assez chiantes, les profs aussi, même si il y a des périodes d'électifs plus concrets et pour certains passionnants. Vous délaissez l'économie même si vous refaites le programme de la prépa très allégé en stats, macro et micro. Après c'est de la finance, de la compta, du marketing et des matières d'études comportementales / organisationnelles.
Le niveau est quand même assez élevé aux partiels, sachant qu'il faut valider l'année avec 12 de moyenne, et que l'accès au parcours finance à Nice est sélectif (mais la quantité de travail est très loin des magistères, la majorité des élèves travaillant 1-2 semaines avant les partiels).
L'EDHEC met tous les moyens possibles et imaginables à votre disposition pour votre travail académique (conférences, pédagogie, e-learning, technologie dernier cri..) et même si ils ne rigolent pas sur les absences vous êtes très peu suivi. En clair si vous voulez travailler vous avez les outils pour, sinon tant pis.
Ce qui fait la différence c'est l'opportunité associative qui permet de se professionnaliser à vitesse grand V dans une association parmi les plus développées de France, ce qui permet de se créer un réseau (autre que vos amis dans l'école) et d'acquérir des méthodes de travail quasi-professionnelles, très bien valorisées sur le CV. Je ne regrette absolument pas l'investissement financier.
Avoir envie de s'investir à fond dans une activité associative et de se professionnaliser rapidement, et de profiter à fond de ses deux premières années d'école.Je n'ai pas vraiment d'idée sur ma spécialisation, mais je souhaite entrer dans la nouvelle filière GETT qui propose un échange à Seoul pendant un semestre en M1 puis un M2 aux Etats Unis (Berkeley Haas). C'est tourné vers le marketing et financement des nouvelles technologies, donc on verra ce que ça donne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>