Une semaine à SciencePo Dijon

Logo Sciences Po


Chaque année, entre 20 et 30 élèves de la Prépa ont la possibilité de suivre une semaine de cours à SciencesPo Dijon parmi les autres étudiants de l’école, et ce à deux occasions: l’école d’hiver et l’école de printemps. Il s’agit de conférences toutes portant sur un thème particulier, dont chaque aspect sera étudié et analysé au côté de professeurs, chercheurs, professionnels, etc… L’école d’hiver a généralement lieu au mois de janvier tandis que l’école de printemps se déroule vers le mois de mars. Vous ne serez avertis des dates exactes (ainsi que du thème central) que quelques jours à peine avant le début des conférences, alors commencez dès à présent à réfléchir pour être prêts à vous inscrire le jour J.

Sachez également qu’en cas d’un trop grand nombre de candidatures, les professeurs de la Prépa sélectionnent d’après les résultats et le comportement! Par ailleurs, vous ne pourrez certainement pas participer aux deux écoles alors un critère pourrait peut-être vous aider à choisir: l’école d’hiver est en français et se termine par un test alors qu’une grande partie des conférences de l’école de printemps sont en anglais. De plus, dans le second cas, un mémoire est à rédiger en anglais et en groupe en… 24 heures!

Pour vous donner une petite idée du déroulement, vous pouvez télécharger les emplois du temps et le sujet du mémoire.

Emploi du temps école d’hiver (actuellement indisponible) et école de printemps.
Sujet du mémoire d’école de printemps.

Nous avons également recueilli le témoignage de quelques élèves ayant participé l’année dernière.

→ L’école d’hiver:

Paul:
« L’école d’hiver de SciencesPo fut l’occasion d’assister à des cours de personnes relativement variées mais toutes « spécialistes » du communisme. J’ai vraiment aimé le fait que certains conférenciers abordent leurs expériences personnels (voyages, liens familiaux etc…), cela rend l’exposé bien plus vivant. J’ai trouvé les conférences complètes et relativement denses, parfois un peu trop sur la longueur ! Malgré tout c’est une occasion d’apprendre pleins de choses d’une façon différente sur un sujet ayant un lien avec notre cursus. De plus, cela permet de découvrir une nouvelle structure (très agréable au passage) ainsi que des personnes de toutes cultures. Je le recommande à toute personne curieuse et qui en a le temps. Le seul point négatif porte sur les questionnaires que nous avons réalisé (avec grands soins !) à la fin, nous n’avons eu aucune nouvelle des résultats/corrections… »

Cécile:
« Alors, tout d’abord j’ai suivis la semaine d’hiver car j’ai toujours voulu faire SciencesPo (même si à présent j’ai changé d’orientation). Ça m’a donné un aperçu de l’ambiance et des cours qui y sont donnés. Même si les élèves de l’école ne parlaient pas que français, je les ai trouvés assez froids avec nous. Ce qui est dommage ça aurait pu nous apporter des éléments pour notre orientation. Ce que j’ai trouvé génial ce sont les profs qui étaient des conférenciers. Ils connaissaient donc à fond leur sujet et ils avaient une expérience culturelle ou professionnelle derrière le sujet (qui était le communisme). Par exemple un conférencier nous racontait son voyage en Chine et donc des anecdotes qui tiennent en éveil. Enfin, je recommande cette expérience ne serait-ce que pour avoir un aperçu de SciencesPo, mais aussi pour avoir une idée de ce que ça veut dire être en école après la prépa ! »

Oscar:
« Alors moi je suis venu à la prépa de Dijon uniquement pour me rendre à SciencesPo grâce à la convention. J’espérais par-là avoir une expérience SciencesPo et donc maximiser mes chances de rentrer en Master. Je n’ai pas été déçu par les cours qui sont donnés par de grands chercheurs très intéressants et avec de nombreuses anecdotes. En plus ça permet de couper avec la prépa sans forcément prendre trop de retard. A mon avis ça peut permettre d’appréhender des méthodes de cours différentes et les façons d’apprendre qui nous attendent après la prépa. »

→ L’école de printemps

Alice:
« Je garde globalement un bon souvenir de cette semaine. Le thème (Les enjeux climatiques, etc) m’intéressait vraiment à la base, forcément ça aide.
Bien sûr, toutes les conférences ne sont pas passionnantes, en fonction du prof, du thème… Quelques unes étaient plus ou moins ennuyeuses, mais globalement c’était intéressant. Je regrette simplement qu’il n’y ait pas eu plus de conférences en anglais (alors que l’école de Printemps est censée aborder un thème en anglais) ; une semaine entièrement en anglais serait plus utile pour la réalisation du mémoire (100% en anglais), et puis c’est toujours utile pour développer son vocabulaire dans un domaine particulier !
En ce qui concerne le mini mémoire, je trouve que c’est une bonne idée pour clôturer le tout. Un mémoire par équipe à réaliser en 24h ça peut faire peur comme ça, mais soyons réalistes : il suffit d’un minimum d’organisation, d’un peu de concentration (parfois) et de motivation, de beaucoup de café/nourriture/bière (ce qui vous maintiendra éveillé, en fait) et tout devrait bien se passer ! Sans oublier que ces 24h doivent se dérouler dans la bonne humeur tout ça tout ça. Le but n’est pas de rendre une daube finie, mais vous n’y jouer pas votre vie, alors pas besoin de stresser – sauf pendant les 30 dernières minutes, peut-être. Une bonne expérience à vrai dire.
En soit, ce partenariat avec SciencesPo n’a pas pour but de compléter le programme de la prépa, puisque des thèmes différents y sont abordés. Si vous avez envie d’étendre votre culture générale, de découvrir une autre ambiance que celle de la prépa, n’hésitez pas trop à vous inscrire ! Être volontaire à ce genre d’expérience implique d’assumer pas mal de trucs, entre rattraper les cours de la prépa, montrer un minimum d’intérêt pour ce qu’on vous raconte, éviter de sécher tous les cours… Mais surtout, pas de prise de tête ! Si vous estimez que ça peut vous être utile allez-y, si vous avez la flemme ne vous forcez pas. En ce qui me concerne j’encourage cette initiative, elle ne peut vous apporter que du bon ! »

Tony:
« Cette semaine à SciencesPo a été l’occasion de rencontrer des étudiants venus de toute l’Europe, d’apprendre pleins de choses sur le réchauffement climatique (le sujet de la semaine). La présence d’intervenants de tous horizons (ingénieur, technocrate, artisan..) a permis de changer l’angle d’approche du sujet à chaque conférence et de limiter l’ennui et la lassitude. A la fin de cette semaine, nous avons dû écrire un mémoire de 20 pages en 24h à 6. Entre l’envie de bien faire, la désorganisation, le manque de temps et l’overdose de redbull, ce samedi fût très marrant, et sans aucun doute la meilleure partie de la semaine, une très bonne expérience, je la recommande. »

Mathieu:
« Tout d’abord, je dirais que c’est une expérience enrichissante à la fois en connaissance puisque ce petit stage peut traiter de tout sujet. Bien entendu il faut y aller lorsque le sujet abordé intéresse la personne, mais pour ma part le thème « pollution » m’a beaucoup plu. Ensuite, c’est aussi une expérience enrichissante en connaissance mais au niveau des personnes à SciencesPo. Nous avons fait de bonnes rencontres que nous avons d’ailleurs revu par la suite et à qui je parle encore. Si je dois résumer ce petit séjour en quelques mots, je dirais d’abord: OUI il faut y aller. Ce ne peut qu’être bénéfique et c’est d’ailleurs pour cela que la prépa Cachan continue de nous proposer cela. Ensuite je dirais: OUVERTURE. Il ne faut surtout pas hésiter à aller parler aux professeurs qui viennent durant ce stage ainsi qu’aux élèves qui ont chacun de très bonnes choses à nous dire. »

En espérant que cet article vous éclaire dans votre décision à venir…
N’importe comment, le Cercle Eiffel aime ses premières années!